L'IRG CHANGE DE CAP

La feuille de route de l'IRG s'est renouvellée. Découvrez son nouveau projet sur www.institut-gouvernance.org.

Abonnez-vous à la Lettre d'information de l'IRG
 

Institut de recherche et débat sur la gouvernance

Programme

Réforme des institutions

À l’heure où une pluralité d’acteurs est impliquée dans la gouvernance, les institutions publiques n’ont plus le monopole de la définition et de la mise en œuvre des politiques publiques. Afin de continuer à jouer un rôle central et effectif dans la régulation pacifiée du vivre ensemble et la cohésion de la société au service de l’intérêt général, les institutions publiques sont dès lors dans l’obligation de refonder leur mode de fonctionnement. Elles doivent apprendre à interagir différemment, par-delà les liens hiérarchiques, avec les autres acteurs de l’action publique (société civile, secteur privé, citoyens).

Ce programme vise à analyser comment, dans ce contexte pluri-acteurs, les interactions entre les institutions publiques (nationales, infra et supra-nationales) et la société se redéfinissent, et comment celles-ci peuvent être renforcées. Il interroge le sens de la refondation des institutions publiques, en référence au projet politique et social partagé auquel elle participe. Il pointe les transformations du rôle des institutions publiques dans un contexte de co-production de l’action publique qui redéfinit les frontières de la responsabilité et de l’intérêt général. Il apporte une attention particulière à la compréhension de l’administration publique, centrale et décentralisée, trop souvent négligée dans les analyses sur la gouvernance, qui constitue un trait d’union indispensable entre le gouvernement et sa population. Comment rendre l’administration plus à l’écoute de la population et plus responsable à son égard ? Comment faire évoluer la culture administrative vers une coproduction de l’action publique ? En quoi les dispositifs de « gouvernement ouvert » (open government), notamment à travers le recours aux nouvelles technologies, permettent-ils de favoriser les interactions entre l’administration et les différents acteurs de la société ?

Les organisations participant ou ayant participé au programme : BID,
Banco Interamericano de Desarrollo

: www.iadb.org

IAG,
Africa Governance Institute

: www.iag-agi.org/

MAEE,
Ministère français des affaires étrangères et européennes - sous-direction de la gouvernance démocratique et Direction amériques

: www.diplomatie.gouv.fr

CERDHAP,
Universidad Pierre Mendès France - Centre d’études et de recherche sur le droit, histoire, administration publique

: cerdhap.upmf-grenoble.fr

LAM
Les Afriques dans le monde, Institut d’études politiques de Bordeaux

: www.cean.sciencespobordeaux.fr/



À lire : CROUZEL Ivan, « Refonder l’État : l’administration publique au cœur d’une réforme politique », in La Gouvernance en révolution(s). Chroniques de la gouvernance 2012, Éditions Charles Léopold Mayer, 2012. [Lire au format PDF - Lien permanent]




Processus de réflexion pour la coopération française sur l’appui à la réforme de l’administration publique

De 2010 à 2012, l’IRG a animé un processus de réflexion interministériel sur une transformation des pratiques de coopération en matière d’appui aux réformes de l’administration publique. Initié par le Ministère des Affaires étrangères et européennes et la Direction générale de l’administration et de la fonction publique, cette réflexion visait à dégager des principes d’intervention qui permettent d’appuyer des réformes plus effectives, plus légitimes, et ancrées dans les contextes locaux.

Pour en savoir plus : voir page dédiée à cette activité.


Agenda

Du 15 au 16 novembre 2011

ATELIER - RÉFORMER L’ADMINISTRATION PUBLIQUE EN SERBIE : QUEL APPUI EXTÉRIEUR DANS LE CONTEXTE DE L’INTÉGRATION A L’UNION EUROPÉENNE ? + -



Après les pays andins en Colombie et la République de Guinée, cet atelier était le dernier d’une série de trois rencontres de terrain coordonnées par l’IRG. En association avec l’Ambassade de France en Serbie et l’Association des municipalités et villes de Serbie (SKGO), les échanges ont notamment permis de mieux comprendre les défis et enjeux propres au contexte de l’intégration à l’Union européenne. A partir des exemples de la justice, de la décentralisation et des douanes, les débats se sont centrés autour de trois thématiques : les défis d’un appui extérieur en matière de réforme de l’administration publique, l’identification des besoins et les modalités d’améliorations des partenariats de coopération administrative.

Belgrade, Serbie

Mercredi 19 octobre 2011

ATELIER - RÉFORME DE L’ADMINISTRATION PUBLIQUE EN RÉPUBLIQUE DE GUINÉE : QUEL APPUI EXTÉRIEUR ? + -



En association avec le Haut Commissariat à la réforme de l’État et la modernisation de l’administration et l’ambassade de France en Guinée, cet atelier a réuni des acteurs clés de la réforme de l’administration en Guinée : pouvoirs publics, société civile et coopération internationale. La discussion, très ouverte, s’est centrée autour de trois axes : les raisons d’un appui extérieur en matière de réforme de l’administration, les modalités de construction de la demande en vue de cet appui externe et les propositions pour améliorer les pratiques de coopération dans une perspective de gouvernance démocratique.

Conakry, Guinée

Du 27 au 28 septembre 2011

ATELIER : RÉFORMER L’ADMINISTRATION PUBLIQUE DANS LES PAYS ANDINS : QUELS ENJEUX, QUELS DISPOSITIFS, ET QUEL APPUI EXTÉRIEUR ? + -



Cet atelier, initié et coordonné par l’IRG, a été organisé par le ministère des Affaires étrangères et européennes, le service de la coopération régionale andine, l’ambassade de France en Colombie et l’université Externado à Bogota. Durant deux jours, une trentaine d’invités de différentes origines socio-professionnelles (universitaires, représentants d’organisation sociales, fonctionnaires) et géographiques (Pérou, Bolivie, Colombie, Venezuela, Équateur, France) ont débattu sur les enjeux des réformes d’administration publique dans la région andine et leurs implications en matière de coopération.

VOIR LE COMPTE-RENDU

Bogota, Colombie, université Externado

Du 12 au 13 novembre 2008

SÉMINAIRE INTERNATIONAL - ÉVALUATION DES INSTITUTIONS PUBLIQUES EN AMÉRIQUE LATINE + -

En Amérique latine, il existe de nombreuses pratiques d’évaluation des institutions publiques. Leurs approches et leurs méthodes varient considérablement en fonction des caractéristiques de chaque pays, du profil et de l’expérience de l’évaluateur mais également du type d’organisation ou programme évalués. Qu’elles s’appuient sur des indicateurs purement techniques ou qu’elles aient une approche qualitative à plus long terme, les évaluations poursuivent, en théorie, le même but : améliorer la qualité et l’efficacité des institutions. Néanmoins, il convient de se demander si ces processus d’évaluation constituent de réels outils et instruments au service de la démocratie et de la réforme de l’Etat. Dans quelle mesure sont-ils adaptés à la culture et aux contextes socio-politiques ? Comment les différents acteurs impliqués dans l’évaluation entrent en dialogue ? Comment les évaluateurs coordonnent leurs efforts pour converger vers de véritables propositions de changement ? Les évaluations permettent-elles de concevoir d’autres façons de gouverner ? Enfin, quel est le rôle spécifique de la société civile dans l’évaluation des institutions ?

Bogota, Colombie


 + - voir tous les événements liés à ce programme

Publications, les dernières parutions liées à ce programme


 + - voir toutes les publications liées à ce programme

Ressources documentaires, une bibliothèque virtuelle riche de plus de 700 documents - études, analyses, entretiens,expériences

2 dossiers associés à ce programme

Autres documents associés à ce programme

9 analyses

3 notes de lecture